Comment préparer son bébé pour une consultation sommeil réussie ?

Pour aider votre enfant à mieux dormir, vous avez décidé de consulter un professionnel. Cette consultation se prépare, car le bébé a souvent peur de rencontrer les médecins et tout ce qui s’y rapportent. De ce fait, comment le préparer ?

Choisir un psychologue ou un pédiatre qui met à l’aise

Votre enfant peut paniquer à l’idée d’aller consulter un psychologue ou un pédiatre. Optez pour les prestations d’un expert qui sache s’y prendre avec les plus petits. Le psychologue que vous avez choisi doit également vous inspirer confiance. Cette relation est essentielle au bon déroulement du rendez-vous. Retrouvez des informations supplémentaires sur le site officiel.

Sujet a lire : Quelles sont les répercussions des formations en thérapies énergétiques sur votre vie ?

Choisir le bon moment pour la consultation sommeil

Notez que l’heure que vous avez fixé pour le rendez-vous peut impacter la réaction de votre enfant. Il vaut mieux vous y rendre après la sieste, car l’enfant sera plus apaisé. De surcroît, après avoir dormi, les enfants retrouvent toute leur forme. Il sera moins stressé. Vous pouvez aussi lui donner son goûter ou son biberon avant de se faire ausculter. Ainsi, il ne sera pas trop grognon au moment de la consultation.

Y aller à trois pour rassurer bébé

Rassurez votre enfant en prenant un congé avec votre conjoint pour le conduire chez le pédiatre ou chez le psychologue. Certes, il se sentira moins anxieux en y allant avec ses deux parents. Par ailleurs, partez un quart d’heure avant l’heure de départ prévue pour éviter les embouteillages qui peuvent stresser bébé et l’irriter.

A découvrir également : Services médicaux à domicile : la nouvelle plateforme SOS médecin à domicile au Maroc

Faire participer son bébé à la consultation

Si votre enfant est âgé d’un an et plus, vous pouvez le faire participer à la consultation chez le psychologue qui va le recevoir dans le cadre d’une consultation sommeil. À deux ou trois ans, il peut expliquer les problèmes qu’il ressent avec ses propres vocabulaires. Bien entendu, le médecin n’en tiendra pas rigueur, mais cette participation permet à l’enfant de se sentir moins anxieux.

Pour les plus petits (9 mois et moins), prévoyez des accessoires comme :

  • Les petits livres musicaux ;
  • Les hochets ;
  • Les jeux ;

Cela permet de les divertir une fois dans la salle d’attente. Apporter quelques petites voitures ou des peluches pour aider bébé à patienter.

En discuter au préalable

Un enfant âgé de plus de trois ans est en mesure de comprendre lorsque vous le conduisez chez un médecin. Expliquez-lui les raisons qui motivent cette consultation. Les enfants craignent souvent les maux engendrés par les piqûres du médecin. Il vous revient de le rassurer. Parlez du spécialiste comme d’un ami qui va aider votre enfant à aller mieux et à dormir plus facilement. Évitez de discuter des médicaments, des pansements et des douleurs. Il faut qu’il soit serein. Ainsi, il aura moins de mal à accepter la consultation chez un expert de la santé.