QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE

Organisation de la démarche qualité

Afin de garantir une sécurité des soins identiques à celle des établissements de santé avec hébergement, l’Hospitalisation À Domicile OÏKIA est soumise aux mêmes obligations réglementaires. L’HAD OÏKIA est donc engagée dans une démarche d’amélioration continue de la qualité de la prise en charge des patients, son organisation est reprise dans le schéma ci-dessous :Management_qualite_had_oikia

 

Comité de lutte contre les Infections Nosocomiales Comité de lutte contre la douleur et symptôme Commission de la relation avec les usagers Comité des vigilances et des risques Commission Médical d’Etablissement

Cet engagement se traduit notamment par la certification de la Haute Autorité de Santé (HAS), dont la dernière itération (V2010) a été obtenue en 2013 avec une seule recommandation.

Le rapport est consultable sur le site internet de l’HAS.

La commission médicale d’établissement :

La commission médicale d’établissement (CME) représente les personnels médicaux et pharmaceutiques de l’institution. Depuis la loi HPST la CME est étroitement associée par ses avis, propositions ou délibérations, aux décisions prises par l’administration dans le domaine de l’organisation des soins et sur les questions relatives aux personnels qu’elle représente. La CME est dotée de plusieurs missions, elle définit :

  • Le projet médical d’établissement en lien avec la direction ;
  • Les mesures d’organisation des activités médicales et pharmaceutiques de l’établissement et l’organisation générale de la continuité des soins ;
  • Les orientations et mesures relatives à l’amélioration continue de la qualité et la gestion des risques.

La CME émet un avis :

  • Sur les questions relatives au recrutement et à la carrière des praticiens;
  • Sur le projet d’établissement;
  • Sur les aspects techniques et financiers des activités médicales et pharmaceutiques;
  • Sur les réseaux de soins, communautés d’établissements, actions de coopération;
  • Sur le fonctionnement des services;
  • Sur le projet de soins infirmiers;
  • Sur le bilan social, plan de formation des personnels.

Lutte contre les infections nosocomiales :

Depuis 2009, notre établissement est engagé dans une démarche de prévention et de maîtrise du risque d’infections associée aux soins.
Pour cela, un comité de lutte contre les infections (CLIAS) et des groupes de travail ont été mis en place : ils ont pour mission de veiller à la qualité des soins via un programme manuel d’actions (évaluation, pratiques professionnels, formation, bon usage des antibiotiques, maîtrise de diffusion des bactéries existantes ou hautement résistantes aux antibiotiques…).
La qualité des établissements en matière de lutte contre les infections est traduite par des indicateurs annuels, bisannuels validés régulièrement par l’ARS. Ils sont disponibles sur le site « scopesante.fr »

La gestion des évènements indésirables :

La mise en place d’un COmité de VIgilances et des RISques (COVIRIS) et la nomination d’un Coordonnateur de Gestion des Risques (CoGR) permet une analyse des risques a posteriori avec la déclaration d’un évènement indésirable (EI). Un évènement indésirable résulte d’un incident préjudiciable à un patient hospitalisé survenu lors de la réalisation d’un acte de prévention, d’une investigation ou d’un traitement. Un patient, un proche et / ou un professionnel peuvent signaler la survenue d’un évènement indésirable via une fiche de signalement (FSEI) spécifique.

Ce shéma illustre le fonctionnement de la déclaration d’un évènement indésirable.

002

Pour joindre le Coordonnateur de la Gestion du risque (CoGR):


Hospitalisation à Domicile
65 rue de la Tour
42000 Saint-Etienne
Sandrine Goudard
tél: 04 77 49 12 12
E-mail: sandrine.goudard@oikia-sante.fr

Lutte contre la douleur :

La loi relative aux Droits des malades et à la qualité du système de santé du 4 mars 2002 reconnaît le soulagement de la douleur comme un droit fondamental de toute personne. L’HAD OÏKIA, par l’intermédiaire de son Comité de Lutte contre la Douleur et Symptômes (CLUDS) veille à mettre en œuvre les 4 axes du Programme national de lutte contre la douleur :

  • Améliorer la prise en charge des douleurs des populations les plus vulnérables;
  • Améliorer la formation pratique initiale et continue des professionnels de santé;
  • Améliorer les modalités de traitement médicamenteux et d’utilisation des méthodes non pharmacologiques pour une prise en charge de qualité;
  • Structurer la filière de soins de la douleur, en particulier les douleurs chroniques dites rebelles.
  • Les indicateurs qualités

    Toujours dans une démarche d’amélioration continue, l’HAD OIKIA suit de nombreux indicateurs :

    IPAQSS : Indicateur d’Amélioration de la Qualité et la Sécurité des soins (2015)
    Tenue du Dossier Patient Cet indicateur évalue la qualité du dossier du patient hospitalisé. 96/100 A
    Délais d’Envoi du Courrier de
    fin d’hospitalisation
    Cet indicateur évalue la qualité du
    courrier de fin d’hospitalisation  et son délai d’envoi.
    37/100 C
    Traçabilité de l’Evaluation de
    la Douleur
    Cet indicateur mesure la traçabilité de l’évaluation
    de la douleur dans le dossier.
    95/100 A
    Dépistage des Troubles
    Nutritionnels
    Cet indicateur évalue le dépistage des
    troubles nutritionnels chez le patient adulte.
    100/100 A
    Traçabilité de l’Evaluation du
    Risque d’escarre
    Cet indicateur mesure la traçabilité de l’évaluation
    du risque d’escarre dans le dossier du patient adulte.
    95/100 A
    Lutte contre les infections nosocomiales
    Indicateur de Consommation de
    Solutions Hydro Alcoolique (ICSHA.2): 2016
    Cet indicateur est un marqueur indirect de
    la mise en œuvre effective de l’hygiène des mains.
    88.6/100 A
    Indicateur composite de maîtrise de la diffusion des bactéries multi-résistantes (ICA-BMR): 2017 Cet indicateur évalue l’organisation pour
    la maîtrise de la diffusion des bactéries multi résistantes, les moyens
    mobilisés et les actions mises en œuvre par l’établissement.
    86/100 A
    Indicateur Composite des Activités de Lutte contre les Infections Nosocomiales (ICALIN.2) : 2016 Cet indicateur, diffusé tous les 2 ans,
    évalue l’organisation de la lutte contre les infections nosocomiales dans
    l’établissement, les moyens mobilisés et les actions mises en œuvre par l’établissement.
    97.5/100 A

    Pour plus de renseignement vous pouvez vous rendre sur le site internet : www.scopesante.fr qui vous permettra de réaliser un comparatif avec d’autres établissements de santé.