HISTORIQUE

En 1996, il n’existe ni HAD (Hospitalisation A Domicile), ni USP (Unité de Soins Palliatifs), EMSP (Equipe Mobile de Soins Palliatifs) sur Saint-Etienne. Le seul dispositif existant était un cahier de liaison pour suivre les malades en hémato-cancérologie. Partant de ce constat, l’association OÏKIA a été créée en 1998. L’objectif de celle-ci était d’ouvrir un espace de réflexion dans le domaine des soins palliatifs, de former les soignants à la pratique des soins palliatifs et d’assurer la promotion de ceux-ci auprès du grand public.

Sur l’impulsion de l’Assurance Maladie, l’opportunité de l’expérimentation des réseaux « SOUBIE » a été saisie, pour créer un réseau « ville-hôpital » dédié aux soins palliatifs, afin de permettre aux personnes en fin de vie de passer le plus de temps possible à domicile, entourées de leurs familles, avec une prise en charge pluridisciplinaire optimale.

Très vite OÏKIA devient un des acteurs importants du bassin ligérien dans le domaine des soins palliatifs.

Après 3 ans d’expérimentation du réseau, la réflexion sur l’ouverture d’une HAD polyvalente sur le bassin hospitalier 6 a été réalisée, en lien avec les établissements de santé du secteur et les acteurs libéraux. L’Agence Régionale d’Hospitalisation (ex ARS) a autorisé l’ouverture d’un établissement d’hospitalisation à domicile à l’association OIKIA en 2002. L’établissement d’HAD ouvre ses portes fin 2005 et du fait de son histoire, prend en charge, à ses débuts, une majorité de patients en soins palliatifs.

En 2009, un nouvel élan a été donné à l’association par l’ouverture d’un service dédié à la prise en charge périnatale et d’une pharmacie à usage interne (PUI). Cette dernière a notamment l’avantage de sécuriser le circuit du médicament et de proposer un service global aux patients pris en charge. En 2010 l’association met fin aux activités du réseau pour se consacrer pleinement au développement de son activité d’hospitalisation à domicile.

En 2011, l’association s’est rapprochée de l’ALLP (Présidence commune) afin de mieux répondre aux besoins du bassin de santé et de mutualiser certains moyens. Un Groupement de Coopération Sanitaire a aussi été établi entre l’HAD OIKIA, le CHU de Saint-Etienne et l’ALLP.